Home

Back 21.09.2020

Eau et agriculture - L’arroseur arrosé ?

Bassin situe sur le domaine skiable, panorama constitue de 3 images numeriques horizontales

En Suisse, l’agriculture utilise aujourd’hui 70% de l’eau qui est soutirée du milieu. Cet usage est en concurrence avec d’autres utilisations de l’eau : hydro-électricité, eau potable ou industrielle ou encore enneigement mécanique. Dans le futur, la limitation de la ressource en eau – notamment en lien avec les changements climatiques – exacerbera ces tensions et la question de la répartition des débits et volumes dans une région va ainsi prendre de l’importance. Cette thématique est au cœur de la soirée publique organisée le 15 octobre prochain à l’Espace Saint-Marc du Châble, dans le cadre de la conférence Smart Water. 

Les tensions sur les différentes utilisations de l’eau sont à mettre en perspective avec la gestion des contingents, dont la responsabilité incombe aux communes, et qui est effectuée aujourd’hui sans vision précise ni maîtrise réelle des quantités en jeu pour les différents usages. Si cette situation peut perdurer en période d’abondance, il sera nécessaire dans un futur proche de superviser plus précisément ces usages afin de pouvoir les optimiser et répartir au mieux cette ressource limitée.

La future commune du Val de Bagnes a souhaité anticiper cette problématique en confiant à son partenaire ALTIS l’élaboration d’un plan directeur de l’irrigation qui considère les changements climatiques annoncés. L’idée est de « redessiner » le système d’irrigation de demain en fonction de la disponibilité future des ressources en eau. Ainsi, en créant de nouvelles retenues d’eau en altitude, en connectant les retenues existantes au système d’adduction d’eau, en repositionnant les prises d’eau dans les torrents, en équipant les sols de systèmes de mesure des besoins hydriques et en mettant à disposition du distributeur et des agriculteurs des outils collaboratifs pour une gestion parcimonieuse de l’eau, ALTIS – accompagné par l’HES-SO Valais - entend faire face aux périodes de sécheresse et servir durablement notre agriculture de montagne.

 

Irriguer intelligemment dans un climat propice aux sécheresses à répétition
La soirée publique du 15 octobre prochain organisée par le BlueArk Entremont à l’Espace St-Marc dans le cadre de la conférence Smart Water est destinée justement à débattre des attentes des agriculteurs et de la gouvernance territoriale pour pouvoir irriguer durablement. Le débat sera animé par Marc Gilgen, expert agricole auprès d’AGRIDEA et confrontera les avis de représentants de l’Office fédéral et du service valaisan de l’agriculture, de l’interprofession des fruits et légumes du Valais ainsi que des milieux académiques et de la distribution d’eau.

Le débat sera précédé de 3 éclairages sur des problématiques et réflexions régionales ainsi que d’une conférence de la professeure Sonia Seneviratne, climatologue à l’ETH Zürich sur le changement climatique, la sécheresse et l’agriculture.


Informations détaillées, inscriptions et programme sur : www.smartwater.swiss


Source : BlueArk Entremont

Crédit photo : ALTIS

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark