Home

Back 17.12.2019

Une année faste pour le BlueArk Entremont et de belles ambitions pour la suite

Lors de sa première année d’exploitation complète, le Pôle d’innovation BlueArk Entremont, géré par ALTIS et la Fondation The Ark, a pu mener à bien plusieurs projets d’innovation. Ceux-ci ont été mis sur pied avec des PME et instituts de la région. Le BlueArk Entremont a également profité de l’année 2019 pour recentrer ses activités et prestations autour de la gestion intelligente de l’eau. Cette thématique est promise à un bel avenir et à de nombreux débouchés.  

Le projet Duo Turbo, qui réunit Altis Groupe, la HES-SO Valais/Wallis et les PME Telsa et Jacquier-Luisier, vise à industrialiser une microturbine axiale pour récupérer de l’énergie. « Un prototype fonctionnel est déjà en place à Médières et sera mis en service ces jours-ci », précise Stéphane Storelli d’ALTIS.   

Le second projet développé en 2019 se nomme Deep City. Il propose de modéliser en 3D les sous-sols afin de détecter des sources d’énergie, eau ou matériaux encore inexploités. Une base de données de l’ensemble des sondages effectués jusqu’ici est en phase de consolidation. Le projet, réalisé en partenariat avec les bureaux de géologues Tissières SA et Norbert SA, ainsi que le CREALP et Technoservice Ingénierie, se poursuit jusqu’à l’automne 2020. Un premier modèle devrait être disponible en début d’année, toujours selon Monsieur Storelli.
 

L’irrigation du futur et des fontaines 2.0 
Le projet « Irrigation 2100 » vise quant à lui à « redessiner » le réseau d’irrigation de la commune de Bagnes et de Vollèges. Il bénéficie du soutien des Offices fédéraux de l’environnement et de l’agriculture. « L’idée est de planifier les infrastructures de demain à l’horizon 2100 et de déterminer le système d’irrigation adéquat pour le futur », note Stéphane Storelli. Un secteur pilote dans la région du Châble a en outre été équipé avec des capteurs de pression et du besoin en eau des sols, dans le but de pouvoir y ajuster l’offre en eau à la demande effective des sols.  

Fontaines21 : c’est le nom de code du quatrième projet phare de l’année 2019. Les fontaines sont dévolues à proposer de nouvelles fonctions. On pourra toujours y faire le plein de sa gourde, mais pas que ! L’idée est de pouvoir aussi charger la batterie de son vélo électrique, grâce à des panneaux photovoltaïques disposés à proximité. « Ces nouvelles fontaines devraient être disponibles dès le printemps 2020, avec une première installation-pilote, » note le Directeur innovation du Groupe ALTIS. 
 

Deux manifestations autour de l’eau 
2019 fut également marquée par deux manifestations phares orchestrées par le Pôle d’innovation : le hackathon BlueArk Challenge et la Conférence Smart Water. Ces deux évènements ont permis de développer des solutions concrètes et de réunir des experts du domaine de l’eau. « C’est un vrai enjeu, notamment en lien avec le monitoring de la qualité de l’eau », précise Guillaume von Roten, coordinateur de ces deux manifestations pour le BlueArk Challenge. « L’intégration de capteurs et, grâce à des solutions d’intelligence artificielle, des annonces automatiques des risques de pollution : nous nous dirigeons vers des systèmes plus intelligents, dans un domaine porteur où il y a beaucoup de fournisseurs, mais encore très peu de solutions abouties à disposition ».  

Le BlueArk Entremont souhaite donc proposer de vraies alternatives aux collectivités locales et régionales, afin de préserver au mieux cette ressource essentielle qu’est l’eau, tout en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique. « Rien que le Valais compte plus de 1000 réseaux d’approvisionnement en eau. Les besoins en énergie verte sont de plus en plus importants. L’eau, indispensable à la vie, est inégalement répartie sur la planète. Elle doit être gérée, protégée et pilotée. L’ambition du BlueArk Entremont est d’aller jusqu’à l’industrialisation de solutions afin de garantir l’accessibilité et à la sécurité de l’approvisionnement en eau pour tous », conclut Joël Di Natale, directeur d’ALTIS. Affaire à suivre donc en 2020.   

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark