Home

Retour 11.09.2020

Top 100 des start-up suisses : le Valais se hisse au 4e rang !

Avec quatre start-up technologiques dans le Top 100 suisse, le Valais occupe la 4e place des cantons suisses, derrière Zurich, Vaud et Zoug et à égalité avec Bâle-Ville. Eyeware Tech (Martigny), GRZ Technologies (Sion), Dufour Aerospace (Viège) et Depoly (Sion) sont les heureuses élues. Elles sont toutes accompagnées par la Fondation The Ark et son Incubateur de start-up. Ce classement annuel, référence du genre dans le monde des start-up en Suisse, fête cette année ses 10 ans. Un jury de 100 experts, parmi lesquels figurent trois Valaisans, a désigné les lauréats. 

Organisé par Venturelab et IFJ, le classement a été rendu public mercredi soir lors d’une cérémonie à Zurich et sur Internet. En dix ans d’existence, le « Top 100 Swiss Startup Award » est devenu une référence dans l'écosystème des start-up en Suisse. Cette année, les six premières places du classement sont occupées par des entreprises zurichoises. Le classement est ainsi dominé par Cutiss (biotechnologies), devant Wingtra (drones) et Piavita (médecine équine). 

 

Coopération avec des robots et avion à décollage vertical
La première start-up valaisanne, Eyeware Tech, pointe au 17e rang. Basée à IdeArk à Martigny, la jeune pousse est une ancienne lauréate du hackathon « Arkathon », organisé par la Fondation The Ark. Spin-off de l’Institut de recherche Idiap et de l’EPFL, elle a développé un logiciel qui permet de détecter les mouvements de l’œil humain. Cela rend possible la coopération des robots avec les humains et ouvre des perspectives dans un grand nombre de domaines.

Dufour Aerospace pointe pour sa part au 57e rang. Elle construit des aéronefs à ailes basculantes qui permettent un décollage et un atterrissage verticaux. Ses drones-taxis, nommés aEro3, pourront transporter jusqu’à cinq personnes à une vitesse allant jusqu’à 350 km/h. L’aEro3 doit être lancé sur le marché en 2025.

 

Recyclage du PET

Au 92e rang se trouve GRZ Technologies. La technologie développée par cette jeune pousse permet le stockage sûr et abordable de l’hydrogène pour l’industrie et le secteur de la mobilité. Basée au Campus Energypolis jusqu’à ce printemps, elle est en partance pour le canton du Fribourg. 

Depoly, basée au Campus Energypolis de Sion, pointe à la 96e place. C’est la plus jeune start-up du palmarès. Fondée en février 2020, elle a développé un procédé grâce auquel tous les objets en PET peuvent être recyclés au terme d’une décomposition chimique écologique. Elle prévoit de construire une usine pilote pour le recyclage du PET à la fin de cette année.


Choisis par 100 experts
Cent experts ont sélectionné les 100 start-up possédant à leurs yeux le plus fort potentiel. Ces experts sont tous des connaisseurs chevronnés du milieu des start-up. Parmi eux se trouvent les Valaisans Paul-André Vogel, directeur de CimArk SA, Eric Plan, secrétaire général de CleantechAlps ainsi que Frank  Gerritzen, membre du conseil de Business Angels Switzerland

Ce classement est une référence au niveau national pour les start-up technologiques. Il est aussi et surtout révélateur des efforts faits par le canton du Valais depuis 2004, à travers la Fondation The Ark et les instituts de recherche (Idiap, EPFL Valais, HES-SO Valais-Wallis, Icare, CREM) pour soutenir les jeunes pousses et favoriser l’éclosion de nouvelles technologies. 

 

Classement complet à découvrir sur : https://www.top100startups.swiss

Crédit photo : Startupticker.ch 
 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark