Home

Retour

Planifier les demandes et disponibilités fluctuantes en eau d’une région de montagne

But

Appréhender les besoins et disponibilités futurs en eau d’irrigation à l’horizon 2100, planifier les modifications à apporter au réseau d’irrigation



Partenaires

ALTIS, BlueArk Entremont, HES-SO Valais-Wallis, WSL, Office fédéral de l’environnement (OFEV)



Le réchauffement climatique touche toutes les régions du globe et c’est notamment le cas pour le Val de Bagnes. Bien que l’eau nécessaire pour l’irrigation soit actuellement disponible en suffisance malgré un été 2018 de sécheresse, la situation risque de changer à l’avenir. Fort de ce constat, BlueArk Entremont, ALTIS, la HES-SO Valais-Wallis et l’institut de recherche WSL viennent de lancer un projet. Celui-ci est en partie financé par l’OFEV dans le cadre de son programme pilote « adaptation aux changements climatiques ». Son objectif est d’évaluer l’évolution future des demandes et des disponibilités en eau d’une région de montagne avec une forte variation saisonnière des besoins. Dans un deuxième temps, les résultats seront intégrés dans la planification globale du réseau d’irrigation du val de Bagnes.


Des effets attendus à plus long terme
La réalisation de ce projet aura de nombreux impacts à plus ou moins long terme. Les problèmes liés à l’utilisation d’un réservoir par les différents acteurs seront notamment mis en lumière. Le projet a également pour ambition de sensibiliser les agriculteurs à leur consommation d’eau ainsi qu’aux défis futurs pour l’irrigation. Une meilleure gestion et valorisation de l’eau dans une région alpine devrait être assurée suite au projet.


Quatre phases spécifiques pour récolter les données et les utiliser à bon escient
Le projet est divisé en quatre étapes de travail distinctes. La première consiste en une simulation du modèle hydrologique, qui va être mise en place spécifiquement sur le lieu pilote. La 2e partie est consacrée à l’acquisition des données et au monitoring, à l’aide de capteurs placés sur les communes de Vollèges et Bagnes. S’ensuit la phase de modèle des données, qui fournira un plan directeur quant à la construction de nouvelles infrastructures sur le réseau (prises d’eau, réservoirs, canalisations, …). Finalement, la dernière étape vise à disséminer et valoriser les résultats, via un guide pratique qui explique la méthode et l’organisation de workshops.

D’autres communes pourront bénéficier des avancées des résultats de ce projet. En effet, la méthodologie peut être réutilisée dans d’autres régions, malgré leurs spécificités en termes d’infrastructures.


 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark