Le BlueArk Challenge récompense quatre projets innovants et durables

Blueark challenge 2023 - lauréats

Surveiller en continu des eaux usées grâce à l’intelligence artificielle, mieux quantifier la valeur de l’eau via un outil digital, analyser la qualité de l’eau directement à sa source grâce à un récipient connecté et éviter les coups de bélier dans les conduites d’eau au moyen d’une solution innovante : ces quatre idées concrètes ont été récompensées dans le cadre de la cinquième édition du BlueArk Challenge. Primées par un jury pluridisciplinaire, elles repartent chacune avec un chèque de CHF 10’000.- qui leur a été remis jeudi au Châble lors de la conférence Smart Water. Les entreprises concernées par ces projets bénéficieront d’un accompagnement du BlueArk Entremont afin de faciliter leur développement à court terme et mettre rapidement en œuvre des prototypes fonctionnels. 

L’appel à solutions BlueArk Challenge est une initiative du Pôle d’Innovation BlueArk Entremont, en collaboration avec ALTIS et la Fondation The Ark. En septembre 2022, neufs défis, proposés par cinq gestionnaires d’eau ont été mis en ligne. 19 entreprises ou institutions ont déposé cet automne 13 solutions concrètes pour répondre à ces challenges. Le BlueArk Challenge a ainsi mobilisé une vaste communauté entrepreneuriale. « Les propositions reçues devraient permettre de résoudre quatre des neuf challenges déposés. C’est remarquable, et nous sommes très contents de la qualité des dossiers », précise Anyssia Bovier, coordinatrice du BlueArk Challenge. 

Une plateforme qui mixe capteurs et données

La première solution sélectionnée par le jury est portée par l’entreprise norvégienne InfoTiles. Elle permet de détecter les intrusions des eaux parasites. Ces intrusions permettent à l’eau claire de pénétrer dans le réseau d’égouts, ce qui surcharge le système d’assainissement inutilement avec des risques de débordement. InfoTiles propose une plateforme digitale qui permet de monitorer en continu le réseau d’eaux usées d’une commune et d’identifier les différentes sources d’eaux claires parasites. Ce contrôle évite des coûts supplémentaires autant pour le traitement des eaux usées que pour le dimensionnement du réseau. 

Cette plateforme traite, grâce à l’intelligence artificielle, les données des capteurs, mais également des informations hydrologiques, météorologiques et techniques (SCADA et SIG). Cette solution rend possible une gestion proactive et intelligente des problèmes en lien avec les eaux usées.   

 

Haro sur les coups de bélier dans les conduites

Le bureau d’ingénieurs BG Ingénieurs Conseils est le second lauréat du BlueArk Challenge. Il a déposé sa solution, baptisée HammerSyn, afin d’éviter les coups de bélier dans les conduites d’eau. Ce phénomène hydraulique résulte de la grande variation de la vitesse d’écoulement d’un liquide et est causé par l’ouverture ou la fermeture brusque de vannes ou de pompes. Il peut entraîner des fuites, des déformations ou même des ruptures de conduite. Pour y remédier, des dispositifs de protection pour chaque élément du réseau peuvent être mis en place. Une méthode pourtant très coûteuse. BG Ingénieurs Conseils propose de développer une méthodologie permettant d’identifier des solutions optimales, qui mutualisent au mieux l’efficacité des équipements de protection. Cette recherche de synergie permettra d’assurer la protection en réduisant le nombre et le coût des équipements. Cette solution, qui sera testée sur la commune de Fully, est un outil d’aide à la décision.

Mieux quantifier la valeur de l’eau

C’est le centre de recherche valaisan CREALP qui a déposé la troisième solution lauréate, en partenariat avec l’entreprise Hydro Exploitation. Dans le cadre du retour des concessions hydroélectriques, les communes valaisannes concédantes sont amenées à réfléchir à l’utilisation future de leurs eaux. Afin de les aider dans cette démarche, le CREALP va développer un outil de gestion multifonctionnelle et d’évaluation de la rentabilité économique future des ressources en eau. Un prototype fonctionnel dédié à la commune d’Ayent sera mis en place dans une première étape. 

L’outil est conçu sous la forme d’une plateforme online, facilement accessible et utilisable par des non-spécialistes qui, pour chaque scénario possible, établira automatiquement le calcul de la rentabilité économique à long terme de l’utilisation des ressources en eau en intégrant les aspects techniques, économiques et environnementaux. 

Contrôler l’eau directement à la source

Le jury a aussi récompensé la solution conçue par l’entreprise Romag Aquacare, qui permet de contrôler la qualité de l’eau à la source, afin de prévenir tout risque de contamination. Pour y parvenir, l’entreprise, aidée par la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg et la PME Earlybyte, va développer un récipient en inox connecté. 

Ce réceptacle innovant permettra de décanter l’eau qui sort de la source, mais également et surtout de recueillir un grand nombre de données (turbidité, ph, température, conductivité…) et de les envoyer automatiquement au gestionnaire du réseau d’eau. Le tout en autonomie énergétique grâce à des panneaux solaires ou une petite turbine hydroélectrique. Un premier prototype pourra être installé sur la commune de Val de Bagnes.  

Des prototypes en préparation

Ces quatre solutions seront développées ces prochains mois, avec les partenaires concernés et porteurs de challenges. L’idée est de pouvoir aboutir rapidement à des applications fonctionnelles, et ensuite d’en faire bénéficier d’autres clients dans le domaine de l’eau. 

BlueArk Entremont mettra à disposition des quatre lauréats des prestations de coaching, en particulier sur la partie économique. Une sixième édition du BlueArk Challenge est prévue pour 2023. Les collectivités publiques et les prestataires territoriaux qui souhaitent proposer une problématique de gestion de l’eau au défi de l’innovation peuvent d’ores et déjà prendre contact avec le BlueArk Entremont. 

Contact

BlueArk Entremont SA
Place de Curala 5
1934 Le Châble
Suisse

info@blueark.ch

Retour haut de page